Pancreatic Cancer Europe est une plateforme réunissant l’ensemble des acteurs européens impliqués dans la lutte contre le cancer du pancréas : chercheurs, médecins, décideurs politiques, associations de patients, journalistes et industriels qui ont en commun la volonté d’améliorer les soins des patients atteints d’un cancer du pancréas.

 

 

Roundtable: The benefits of liquid biopsy for Pancreatic Cancer Patient Management

For more information please contact us directly at Pancreatic Cancer Europe.

La nouvelle carte interactive sur le cancer du pancréas est en ligne !

Après plusieurs mois de développement, nous sommes heureux de présenter la carte interactive PCE. Conçue et imagine comme un outil puissant capable de comparer la situation des patients souffrant du cancer du pancréas dans les différents pays européens, la carte interactive donne des informations sur la sensibilisation, les politiques nationales, le diagnostic, l’état de la recherche… Nous sommes toujours à la recherche de plus de données et d’informations pour l’enrichir. Si vous souhaitez contribuer pour votre pays, merci de contacter directement le Secrétariat général.

Visitez la carte interactive PCE ›

Soutien de ESMO GI 2018

Pancreatic Cancer Europe est fier d’annoncer qu’il soutient le Congrès mondial de l’ESMO sur le cancer gastrointestinal 2018. Il s’agit du premier évènement global dans ce domaine. Il portera sur tous les types de cancers liés au tube gastrointestinal et sur les aspects pratiques liés aux traitements des patients qui souffrent de ces cancers (notamment le dépistage, le diagnostic et les différentes options de gestion pour les tumeurs communes et peu communes). ESMO GI aura lieu à Barcelone, en Espagne, entre le 20 et le 23 Juin 2018. Plus d’informations sur le site d’ESMO Gi, www.worldgicancer.com.

Saviez-vous que le cancer du pancréas a le taux de survie le plus bas de l’ensemble des cancers ?

Aidez-nous à renverser la tendance !

Le cancer du Pancréas est actuellement la 4ème cause de mortalité par cancer en Europe. Si aucune mesure n’est engagée, la pathologie deviendra la seconde cause de mortalité par cancer en 20203.

La plateforme a vu le jour suite au lancement d’un appel à l’action, en Juillet 2014 par un groupe de députés européens. Depuis sa création Pancreatic Cancer Europe s’est doté d’une Déclaration pour le cancer du pancréas, afin de réclamer de réelles améliorations dans les politiques européennes pour le cancer du pancréas.

Les patients atteints d’un cancer du pancréas perdent 98% de leurs chances de survie après leur diagnostic.

Aujourd’hui, le diagnostic d’un cancer du pancréas est généralement associé au décès à court terme. Et en effet, très peu de patients sont encore en vie un an seulement après le diagnostic. Un diagnostic plus précoce permet de réduire la mortalité de la maladie. Un diagnostic à temps augmente les chances de survie.

  1. Farthing, M, Roberts, S, Samuel D, Williams D, et al. Survey of digestive health across Europe: Final report. Part 1: The burden of gastrointestinal diseases and the organisation and delivery of gastroenterology services across Europe, United European Gastroenterology Journal, December 2014 vol. 2 no. 6 539-543
  2. Malvezzi M, Bertuccio P, Levi F, La Vecchia C, Negri E, et al. European cancer mortality predictions for the year 2013. Annals of Oncol. 2013; 24:792-800
  3. Pancreatic Cancer Action Network. The alarming rise of pancreatic cancer deaths in The United States: Why we need to stem the tide today, 2012. www.pancan.org/wp-content/uploads/2013/01/incidence_report_2012_executive_summary.pdf [Last accessed April 2014]
  4. Carrato et al, 2015. “A Systematic Review of the Burden of Pancreatic Cancer in Europe: Real-World Impact on Survival, Quality of Life and Costs.” DOI 10.1007/s12029-015-9724-1
  5. Carrato A, Falcone A, Ducreux, M, Valle, J, Parnaby A, Djazouli K, Alnwick-Allu K, Hutchings A, Palaska C, Parthenaki I. A systematic review of the burden of pancreatic cancer in Europe: Real-world impact on survival, quality-of-life, and costs. J Gastrointest Cancer 2015 Sep;46(3):201-11
Inscrivez-vous à une newsletter gratuite